GUIDE EHPAD CARSAT : DEMARCHES PREVENTION

AIDES TECHNIQUES, INTERVIEW & TEMOIGNAGE
Comment agir en établissement de soins ?
 "L'animateur prévention TMS permet de diffuser les bonnes pratiques dans son établissement.
D'où la nécessité d’expliquer le bien fondé de la formation des personnels et l’intérêt de s’équiper de moyens techniques appropriés..."


  • L'ANIMATEUR PREVENTION TMS

    L’Animateur Prévention TMS est une personne ressource de l’établissement qui facilitera le développement du projet de prévention des TMS centré sur la prévention des risques professionnels liés à l’activité physique. Son rôle s’articule autour de deux axes :
    - l’appui à la direction de l’établissement sur l’élaboration et l’animation du plan de prévention concernant les TMS ;
    - la conception et l’animation de formations internes dédiées à la prévention des risques liés à l’activité physique
  • LES TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES ou TMS

    Les TMS regroupent un grand nombre de maladies chroniques affectant les muscles, les tendons et les nerfs au niveau des articulations, du dos, des membres supérieurs et inférieurs caractérisés par des douleurs et des gênes qui peuvent devenir très handicapantes.
    Les Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) font partie des premières causes de pénibilité du travail évoquées par les salariés du secteur sanitaire, social et médico-social.
    Pour pallier ces pathologies d’origine professionnelle, les spécialistes préconisent une approche de prévention globale centrée sur l’analyse de l’activité professionnelle.
Nathalie VITEAU, Présidente de la FNADEPA du VAR, association de Directeurs d’Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes.

INTERVIEW PAR LA CARSAT

'Questions à Nathalie VITEAU'

Présidente de la FNADEPA du VAR, association de Directeurs d’établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes,

«Arrêts de travail, flambée des cotisations, turnover... ne laissons pas les choses en l’état. Adoptons les bonnes pratiques.» - Nathalie Viteau

MLR - Vous vous faites le relais des bonnes pratiques préconisées de la Carsat, et notamment des formations destinées aux directeurs d’EHPAD ? Pourquoi ?

Nathalie Viteau - Depuis 2011, je préside la FNADEPA VAR, Fédération de directeurs d’établissements et services pour Personnes Agées. Je m’efforce d’y promouvoir les notions de partage et de mutualisation des moyens. La diffusion de mesures de prévention des risques professionnels entre donc pleinement dans la logique de mon action. Je m’attache aussi à faciliter la prise de conscience des directeurs d’établissements et à stimuler leur réflexion sur ces risques.

MLR - La conscience du risque n’est-elle pas acquise ?

Nathalie Viteau – La prise en charge des personnes âgées doit être considérée comme un enjeu très important. C’est l’État qui finance les soins, et qui décide le ratio d’aides-soignants et infirmiers par résident. Avec l’accroissement rapide de la grande dépendance, la charge de travail a littéralement explosé, notamment pour les aides-soignantes. Et avec un salaire à peine supérieur au smic, les nouvelles postulantes se font rares. On constate de plus en plus de burn out et de maladies professionnelles. Alors qu’il existe des moyens, qui sont proposés par la Carsat, en particulier les formations à la prévention.

MLR – L’intérêt de ces formations est-il bien perçu par les directeurs d’établissements ?

Nathalie Viteau – Ils ont obligation de désigner une personne chargée de diffuser les bonnes pratiques dans leur établissement. Mais ils n’en ont pas forcément les moyens. Le salarié désigné aura moins de temps à consacrer à ses tâches habituelles. Et cela coûte. Dans un premier temps, cette obligation est donc parfois mal perçue. Mais quand on prend le temps de leur exposer le gain de productivité qui en découle, le message passe. D’où la nécessité d’expliquer le bien fondé de la formation des personnels et l’intérêt de s’équiper de moyens techniques appropriés.

MLR – Insistez-vous aussi sur le financement de ces actions ?

Nathalie Viteau – C’est un des points clés : rappeler que, face aux risques et aux obligations, nous ne sommes pas seuls. La Carsat est là pour nous aider : elle peut nous conseiller et nous financer. Faisons appel à elle ! C’est une idée forte autour de laquelle je veux fédérer. Je prends souvent l’exemple de l’établissement que je dirige, vénérable bâtiment de 1880, et fort difficile à aménager. Les spécialistes de la Carsat Sud-Est sont récemment venus sur place pour exposer les partenariats possibles avec leur organisme. Élaboration du document unique, concertation avec la médecine du travail, analyse du nombre d’arrêts de travail, ... il reste naturellement beaucoup à faire. Nous avons notamment prévu de débuter des formations PRAP pour sensibiliser les équipes et les responsabiliser sur leur propre prévention. Nous sommes en bonne voie, et nous irons au bout de notre démarche. Dans l’intérêt de tous.


Source de l'information :
Site de la CARSAT- le MAG 'Solutions préventions, le mag de la CARSAT - L'actualité de l'Assurance maladie, risques professionnels / CARSAT Sud-Est' - (Interview du 8 mai 2013)

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

TEMOIGNAGE D'UN ETABLISSEMENT

'Ehpad Saint-Joseph à Bourg-Blanc - Bretagne'

M. ARZEL - Directeur de l'EHPAD Saint-Joseph,
Delphine RAGUENES - infirmière coordinatrice et animateur de prévention TMS

«...accompagnée par la CARSAT Bretagne, elle s'est investie dans la gestion des risques professionnels à l'EHPAD Saint-Joseph......Son action permet de limiter et d'éviter les accidents du travail liés à la manutention et au transfert des résidents de grande dépendance..."

"Delphine Raguénès, infirmière coordinatrice, responsable qualité à l'Ehpad Saint-Joseph, s'est vue remettre une récompense par la Carsat. Un chèque de 400 € lui a été remis pour son engagement et la dynamique qu'elle impulse au sein de l'établissement. Appuyée par sa direction, accompagnée par la Carsat Bretagne, elle s'est investie dans la gestion des risques professionnels à Saint-Joseph. Elle a remis à jour le document d'évaluation des risques en lien avec les salariés, et réalisé un DVD destiné à l'accueil et à la formation des jeunes.

Son action permet de limiter et d'éviter les accidents du travail liés à la manutention et au transfert des résidents de grande dépendance. À la suite d'un état des lieux qu'elle a analysé, et son action avec les autres salariés, le nombre d'arrêts de travail liés aux transferts et à la manutention des résidents est passé de 70 à 10 %. Par ailleurs, son travail a abouti à l'installation d'un rail au plafond des 126 chambres. Dans une quarantaine, ce rail est équipé d'un harnais permettant de manipuler le résident, sans risque de blocage du dos pour le personnel. Ce système de déplacement de la personne n'est mis en place qu'après avis du médecin.

Le matériel a très vite été très apprécié de tous, autant des résidents que du personnel. Delphine Raguenénès a décidé d'offrir sa récompense à l'association Saint-Joseph, qui gère l'EHPAD Saint-Joseph. Étaient présents : M. DE LIPOWSKI, ingénieur-conseil ; Mme ELEGOET, contrôleur de sécurité ; Mme LE ROUX, contact presse de la Carsat ; MM. ROSSIGNOL et TIERCIN, du comité technique régional ; M. ARZEL, directeur de l'EHPAD Saint-Joseph."



Sources de l'information :
 Site OUEST-FRANCE : Ehpad Saint-Joseph ... par la Carsat (article du 13 novembre 2012)
 Site ASSURANCE MALADIE - Risques professionnels : La Démarche de prévention, Comment agir en Etablissements de soins - recommandations institutionnelles